ERIDAN - Les risques
plaine d'Allan

PIERREDOMACHAL

Association loi de 1901 - enrgistrée sous la référence RNA W26200300 - parue au journal officiel du 9 mars 2013

accident Belgique

L'accident de Ghislenghien

Le 30 juillet 2004, une fuite de gaz apparait vers 8h15 du matin suite à une rupture de la canalisation de 1000 mm de diamètre, enterrée à 1.1m, et transportant du gaz sous 80 bars de pression.

Contrairement aux dispositifs prévus, les vannes de sectionnement ne fonctionnent pas correctement, et une poche de gaz se forme. Vers 9h, une explosion de la poche a lieu et provoque de considérables dégats.

On relèvera 24 morts, dont 5 pompiers, et 132 blessés. Une zone de 200 m de diamètre est entièrement dévastée (plusieurs bâtiments d'une zone d'activité sont entièrement détruits, certains s'étant auto-enflammés sous l'effet thermique). Un morceau du tube de 11 m sera retrouvé à 150 m du cratère. Les riverains ont ressenti la chaleur jusqu'à 2 km du sinistre...

(Sce : Ministère de l'Environnement - document ARIA n°27681)

Les zones d'effets

de quoi s'agit-il ?

Les gazoduc de grande dimension, comme ERIDAN, sont des installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE).

A ce titre, leur implantation est soumise à des règles touchant à plusieurs domaines, dont celui de la sécurité des riverains et des zones traversées.

Le législateur a défini 3 zones, dont les distances au tube sont fonction de sa capacité de nuisance en cas d'accident, et de sa nature (tube aérien, ou enterré).

Dans le cas d'ERIDAN, ces zones se présentent ainsi :

ELS : seuil d'effets létaux significatifs, jusqu'à 515 m de la tranchée. Délimite un périmètre au sein duquel il pourrait y avoir de nombreux décès en cas d'accident.

PEL : seuil des premiers effets létaux, à 660 m du tube. C'est la zone où l'on considère qu'il puisse y avoir les premières victimes.

IRE : seuil des effets irréversibles, à 785 m du gazoduc. Limite du secteur des dégats irréversibles aux biens et immeubles.

Ces trois zones donneront lieu à des servitudes d'utilité publique (SUP).

 

L'étude des Dangers ...

Produite par GRTgaz dans son dossier de demande d'autorisation (pièce n°7 du dossier disponible dans toutes les Mairies concernées par le projet), elle dresse un inventaire des établissements recevant du public (écoles, hotels-restaurants, églises, salles communales, etc...), des établissements commerciaux et industriels riverains, dont les Installations Classées (ICPE) y compris celles classées SEVESO...

Cette étude examine aussi les effets dominos qui pourraient advenir en cas d'accident sur le gazoduc ou sur chacune des installations classées concernées...

Une lecture rapide et non exhaustive de ce document nous permet de relever, sur le territoire de PIERREDOMACHAL, quelques établissements, leur effectif concerné, la distance au projet de tracé, et le zonage les concernant (ELS, PEL ou IRE) :

  • maternelle Donzère .....165p..... 580m..... PEL
  • hôtel du Colombier...... 139p...... 40m..... ELS
  • église Malataverne....... 250p.....780m..... IRE
  • école Malataverne....... 240p..... 520m..... PEL
  • guinguette LeCanotier.... 70p...... 70m..... ELS
  • camping Le Moulinas...... 68p...... 50m..... ELS
  • casse auto Montélimar...(ICPE)....125m..... ELS
  • etc... (à compléter)...

 

accident Belgique

Les servitudes associées au zonage (SUP)

 

Le Préfet de chacun des département traversé définira par arrêté les servitudes applicables à chacune de ces zones.

En plus des servitudes de passage du tube (une zone de 20 m entèrement inconstructible, comprise dans la zone des 35 m nécessaires pour le déroulement des travaux), des servitudes spécifiques induites par les règles de sécurité seront édictées : interdiction totale ou conditionnelle à construire des bâtiments recevant du public (ERP), des immeubles de grande hauteur (IGH).

Les communes traversées se verront imposer une révision de leur plan d'occupation des sols (PLU), par exemple pour déclasser des zones boisées classées, modifier les zones constructibles, donc dévaloriser des terrains ou propriétés...

Sans oublier les arrêtés ministériels qui seront nécessaires pour déroger à la protection d'espaces naturels protégés traversés par le gazoduc (zones Natura 2000, zones humides,...) !

Sections et stations de compression ...

Le gazoduc de 220 km est divisé en sections de longueurs variables, en fonction de la nature de la zone traversée.

Sur le secteur de PIERREDOMACHAL, il est prévu une section de 21 km entre Pierrelatte/Donzère et Espeluche. GRTgaz annonçant une capacité de stockage tampon de 20 millions de m3 de gaz sur la totalité du tracé, cela signifie que même si le vannage fonctionnait idéalement, ce n'est pas moins de 2 millions de m3 qui pourraient alimenter un incendie, voir une explosion.

De plus une station de compression est également prévue à mi-parcours. Elle se situerait à la limite communale entre Pierrelatte et Donzère, avec ses risques spécifiques.

Copyright 2012 © All Rights Reserved